SOLIDARITÉ SPIRITUELLE !

Dans un précédent article “profiter de la vie”, il était question de “moments” de bonheur dont nous bénéficions si nous avons conscience “d’être en vie”. Moments qu’il est important de “saisir” lorsque l’occasion se présente.

Si l’on s’intéresse à ce qui se passe dans le monde, on peut bénéficier de certains reportages qui semblent dignes de confiance. Dans ce cas, bien sûr, nos moments de bonheur risquent d’être entachés  par la tristesse en voyant ce qui se passe dans beaucoup d’endroits et de pays. 

Concernant les informations, c’est bien différent. Nous constatons avec effroi que les journalistes “se délectent” de répéter inlassablement les malheurs d’autrui : meurtres, cataclysmes,  violence, épidémies, etc… Plus il y a de morts, plus ils ont de quoi se mettre sous la dent, sans se lasser. Jusqu’à ce qu’un autre malheur efface, comme par enchantement, le précédent. Ceci sans aucun remord ni bienveillance envers les personnes dans l’affliction, celles dont ils nous ont inondé et pollué le mental la veille.

Nous pouvons aussi nous demander comment ils peuvent passer, sans transition ni état d’âme, de situations les plus intolérables pour des humains, au luxe le plus indécent d’autres personnes, avec autant de détachement et d’insensibilité ?

Personnellement, faut-il fermer les yeux sur ce qui se passe et ne regarder que son petit cocon pour ne pas être “dérangé” ? 

Chacun fait comme il veut après tout, car il est évident que concrètement, au niveau individuel, nous ne pouvons sauver le monde.

Mais il reste tout de même une chose qu’il est à notre portée de faire.

Nous pouvons prier Dieu pour aider toutes les personnes qui subissent de tels sorts, passer “quelques secondes”, régulièrement, à penser à eux, et leur envoyer, par l’intermédiaire de notre Père Spirituel, notre amour actif et notre compassion.

Imaginez tout le réseau de cet amour et cette compassion, qui peut traverser la haine si un nombre incalculable d’humains prient et implorent notre Créateur pour ceux que nous ne connaissons pas personnellement et qui survivent péniblement !

Sans aucun doute, les prières seront entendues.

Remercier notre Père Spirituel, chaque jour, pour la vie plus confortable dont nous pouvons bénéficier dans nos pays occidentaux aidera à être exaucé. Même si cette vie n’est pas ce que nous pourrions appeler la panacée.

Et si Dieu laisse “pour le moment” les humains agir à leur guise, les bons comme les méchants, Il ne manquera pas d’exaucer les supplications de ceux qui choisissent de Lui faire confiance, en aidant ceux qui en ont le plus besoin à supporter les épreuves, en attendant le moment où Il a décidé de mettre un terme à ces injustices, et nous permettre de redevenir des humains dignes de ce nom.