LE SOURIRE !!!

En regardant une émission sur les enfants du Népal, j’ai été surprise de constater les sourires naturels et sincères des professeurs envers leurs élèves, et des élèves eux-mêmes, de la joie qui se dégageait de leurs visages aux uns et aux autres.
Le plaisir de les voir si beaux et si souriants m’a donné du baume au cœur et m’a encouragée à mettre plus souvent un sourire sur mes lèvres.

Et vous ! qu’en pensez-vous ? 

En regardant divers reportages sur les différentes ethnies dans ce monde, il est paradoxal de constater que dans des pays défavorisés comme le Népal, l’Afrique et d’autres endroits, les habitants conservent leurs sourire, leur humour bien souvent, malgré la précarité de leur vie.
Prenons exemple sur eux, apprécions ce que nous avons, (et nous avons beaucoup plus dans nos pays occidentaux), au lieu de négliger notre propre vie en pleurant sur ce que nous n’avons pas.

Il est certain que l’ambiance délétère actuelle concernant toute la terre ne prête pas à sourire. Mais aborder une mine confite, triste, maussade et méfiante vont-t-ils changer la situation ? Bougonner contre la situation nous aidera-t-il à changer les choses ?

Lorsqu’on essaie de vivre le présent au lieu de spéculer sur l’avenir si incertain, que jour après jour, on vit l’instant qui nous est donné, il est plus facile de “profiter” du temps qui nous est imparti, car nous ne savons ce que l’avenir nous réserve, qui que nous soyons.

Lorsqu’on met un sourire sur ses lèvres, il se transmet sur les autres et nous met en joie sans qu’on en soit conscient. Ce sourire nous aide à prendre les événements avec humour et relativité. Cela donne du baume au cœur à ceux qui le préservent, et ce baume s’étend sur les autres. 
De plus, disons-le avec humour, les sourires empêchent la formation de rides tombantes et inesthétiques sur le visage ! Pour nous les femmes, mais aussi pour vous messieurs !!! 

Quel effet le sourire des autres produit-il sur nous lorsque nous regardons les personnes qui nous entourent quand ils abordent un sourire naturel et sincère, et non une grimace de politesse ?
Que pensons-nous lorsque nous sommes en face de personnes à la mine renfrognée, triste, désagréable ? 
De ces deux cas de figure, de qui préférons-nous être entourés ?

Lorsque nous regardons des photos et films de notre jeunesse, de nos vacances d’il y a plusieurs années, que nous nous regardons aujourd’hui, demandons-nous : “mais où est passé ce sourire naturel  accompagné de la joie de vivre” ? 

Alors ! tant que nous sommes en vie, attachons-nous à conserver, ou retrouver ce sourire sincère, ce sourire qui ne peut que faire du bien à notre âme, malgré toutes les difficultés, les déceptions que nous subissons jour après jour, plus ou moins selon les personnes.

Bien évidemment, si on acquière l’espérance, grâce à Dieu et son Fils Christ, de profiter un jour d’une vie meilleure, ce sourire sur nos lèvres se forgera dans notre cœur, et ne nous laissera plus jamais dans l’angoisse du lendemain.
Raison pour laquelle Christ nous a encouragés à être dans notre cœur “comme des enfants sans malice”.