L’AMOUR DE DIEU

Dans les précédents articles, il était question de l’amour véritable entre deux personnes, l’amour « de la personne » et non l’intérêt pour ce qu’elle peut nous apporter. Mais aussi de l’amour envers soi-même, sans lequel il nous est impossible de l’étendre aux autres.

Au sujet de l’amour envers notre Créateur, pour ceux qui ont foi en Lui, on peut dire la même chose. L’aimons-nous pour ce qu’Il est, ou pour ce qu’Il nous apporte dans notre vie.

Pour L’aimer, il faut déjà le connaître, il n’est pas possible d’aimer qui que ce soit sans rien savoir de lui.

Pour le connaître, il faut s’intéresser à Lui et comme disait St Augustin « pour avoir foi, il faut croire, mais pour croire, il faut comprendre ».

Bon nombre de personnes pratiquent leur culte de façon automatique. La messe, le temple, la mosquée. Ils s’y rendent régulièrement, chantent et récitent les prières modèles, essaient de se conformer aux commandements prescrits dans les tables de la loi.

Certains pratiquent « pour faire comme tout le monde » d’autres « par crainte d’être punis au jugement dernier » d’autres encore “pour être acceptés par leur communauté religieuse”. Ils se sentent rassurés de faire partie d’un groupe qui les soutient.

Mais nous intéressons-nous vraiment à Lui, notre Père Spirituel ? cherchons-nous réellement à savoir quel est Son Plan pour nous, les humains ? Cherchons-nous à L’aimer Lui, au travers de la Création magnifique ?

L’amour pour Dieu est identique à l’amour que nous éprouvons pour les autres humains. L’énergie positive qui s’en dégage ne peut s’activer s’il n’y a pas partage. Nous avons Son Amour avec certitude, le reste dépend de nous, de l’intérêt que nous manifestons envers Lui.

Il ne nous a pas laissés dans l’ignorance au sujet de notre vie courte et semée d’embûches,  ni au sujet de notre avenir. C’est un choix que nous devons faire, si nous espérons vivre un jour sur une terre « propre ».  Avec la possibilité d’une vie éternelle harmonieuse, aimante, où la violence, la cupidité, le mensonge, n’existeront plus.

Les Évangiles sont à notre portée, le message est adressé à nous tous, pour nous encourager à aimer Dieu parce que Lui nous aime, nous pardonne, nous supporte avec tous nos travers, nous promet une vie meilleure, si nous la désirons.

Si  le projet de notre âme est de connaître un jour cette vie meilleure, d’être enfin libres de circuler sur toute la terre en sécurité, de ne plus vivre dans la peur, la précarité, les conflits, rendons-Lui cet amour, remercions-le pour les bienfaits qui en découleront, et pourront être qualifiés de « miraculeux », dans bien des situations.