L AMOUR ROMANTIQUE

Très souvent, particulièrement chez les femmes lorsqu’on leur demande ce qui les attire chez un homme, la réponse est :   « Il m’aime !!! »     ensuite viennent d’autres qualités plus ou moins importantes pour elles.     Plus rarement, les réponses sont « je l’aime », j’aime ses qualités, j’aime la personne qu’il est.

De ce point de vue, il en est de même pour les hommes, ils attacheront de leur côté plus d’importance à l’apparence, aux plaisirs érotiques des débuts, mais répondront rarement : je l’aime pour ce qu’elle est comme personne.

Suite à ces constatations, il ne faut pas s’étonner du nombre croissants de séparations, du manque de solidité des couples qui se mettent ensemble sans réellement comprendre ce que veut dire « aimer », ne pensant qu’à leur satisfaction personnelle et immédiate, l’autre étant un objet de « besoin ».

Ces femmes-là veulent « être aimées ». On pourrait presque dire, peut importe les qualités de l’homme qui les aime du moment qu’ils ne sont pas repoussants.

Ces hommes-là auront plus tendance à être attiré par l’aspect physique d’une femme  en engageant une relation. Plutôt que dire « elle m’aime » ils diront plutôt « elle est bonne ».

Au bout de quelques temps, lorsque l’excitation des débuts commence à s’estomper, ces amoureux ne savent parfois plus vraiment pourquoi ils sont ensemble, ni ce qui les a attiré chez l’autre.

Très simplement parce que l’attirance n’a été que superficielle et a servi à combler temporairement un manque physique ou affectif chez l’un ou chez l’autre.  L’amour « pour la personne » n’a jamais existé en tant que tel, d’où les déceptions en apprenant à vivre ensemble. Les dégâts seront limités s’il n’y a pas d’enfant, ça n’empêchera pas la souffrance de l’échec de chaque rupture, même superficielle.

Finalement, le « temps » des fiançailles n’était pas si ridicule. On prenait le temps de se connaître, de connaître les qualités, les défauts de chacun, et analyser ce qui est supportable ou rédhibitoire pour soi.

Parce que même les qualités peuvent parfois devenir des défauts à nos yeux lorsqu’elles sont poussées à l’extrême, mal utilisées, ou ne nous conviennent que si elles se manifestent à notre seul avantage, non à celui des autres.

Avant de s’engager, il est important  que les sentiments amoureux soient partagés, afin qu’après le ravissement des débuts, l’amour s’installe pour créer une unité où chacun est satisfait, les deux conjoints dans leur individualité, mais également le couple en tant que groupe.

L’amour vrai, c’est aimer les gens « pour ce qu’ils sont »  et non pour ce que nous voudrions qu’ils soient, ou ce qu’ils peuvent nous apporter.