LA FOI ET LES DOUTES ?

Je ne sais pas s’il vous est arrivé, à vous les croyants en l’espérance d’une vie meilleure, d’avoir des doutes sur la promesse d’un paradis ?

Je me pose parfois la question de ce qu’est exactement “la vraie foi”, celle qui est une croyance indéfectible en notre Créateur et en son Fils Jésus-Christ venu sur terre pour nous racheter.

Personnellement, j’y crois profondément, depuis mon enfance. C’est comme un ressenti, une sensation, qui se trouvent à l’intérieur de mon âme, comme une intuition, celle de vivre sur la terre, mais de faire partie de l’Univers, celui de notre Créateur.

Il m’arrive pourtant, de façon fulgurante, comme un éclair qui passe, de me dire “C’est merveilleux ! mais trop beau pour que cela soit vrai”

Dans ces moments furtifs, cet instant de doute se dissipe aussi rapidement qu’il est survenu, lorsque je me remémore toute la beauté de la Création, toutes les fois où de façon certaine, la bienveillance de Dieu s’est posée sur celles de tant de croyants, connus ou non, et sur ma petite personne ! Sur toutes ces prophéties qui se sont réalisées et se réalisent particulièrement de nos jours.

Il faut dire que la foi n’est pas quelque chose qu’on peut toucher, quelque chose de palpable, ce qui est difficile à intégrer pour nous, hommes et femmes mortels faits de chair et de sang, surtout à notre époque de matérialisation et de technologie, de certitudes obtuses qui annihilent la vie spirituelle !

Vous qui croyez comme moi à la promesse d’une vie meilleure, qui ne vous contentez pas de cette vie vide de sens, pensez à toutes les réponses si miraculeuses que nous recevons si nous y faisons attention, les petites de chaque jour, mais aussi les “grandes” réponses que nous ne pouvons renier tant elles sont explicites !

Quand le doute surgit, un autre moyen de se rappeler de l’existence du Créateur, une définition du Pape François fidèle à l’Ecriture qui nous dit :
“Regarder et reconnaître la nature comme un splendide livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa bonté. Ce que Dieu a d’invisible depuis la création du monde se laisse voir à l’intelligence à travers ses œuvres”
La foi est la ferme attente des choses que l’on espère, la claire démonstration des réalités que pourtant l’on ne voit pas (hébreux 11:1)

Pour connaître Dieu, l’amour qu’Il a pour ses créatures, ses promesses, la raison de notre malheur ici-bas pour le moment, seules la Bible, Sa Parole, Son testament nous enseignent sur cette vérité nous concernant.

Dans quelle catégorie nous situons-nous ? Celle de créatures vivant comme les animaux, mangeant, buvant, nous amusant et mourants ? où celle d’être spirituels qui regardent plus loin que l’arbre qui cache la forêt, plongeant nos regards dans l’infini bonté et promesse de notre Père à tous ?