COUPLES HEUREUX !

Lorsque 2 personnes décident de vivre ensemble, mariage ou pas, elles le font en général parce qu’elles “pensent” s’aimer, même si bien souvent, la raison de l’attirance est tout autre, et bien profondément ancrée dans l’inconscient.

Il est vrai que l’attrait de la nouveauté, le sentiment amoureux sont quelque chose de très grisants. Les personnes changeant régulièrement de partenaires ne sont pas du tout amoureux de la personne mais du « sentiment amoureux », celui qui passe forcément au bout d’un certain temps, lorsque le naturel refait surface et qu’on revient dans la réalité. 

C’est là que devrait intervenir l’amour, le vrai, celui qu’on croit avoir éprouvé au début. Cela ne peut se faire que si l’on fait preuve de suffisamment d’intelligence pour comprendre que chacun a un passé différent qu’il faut accorder avec le sien propre et faire preuve d’empathie envers l’autre, surtout aux moments de conflits. Il est important aussi d’avoir du respect pour l’autre, rester conscients que les qualités de notre conjoint sont plus importantes que ses travers que nous acceptons avec humour, même si parfois, ça nous énerve. Dans ce cas, pensons à nos propres travers, au fait qu’ils doivent eux aussi être acceptés par la personne avec qui l’on vit. 

Si s’avère que, de manière inconsciente, on se sert de l’autre pour panser des blessures diverses ou pour redorer son blason lorsqu’on a une mauvaise opinion de soi. c’est voué à l’échec. Si l’on attend de l’autre qu’il compense et prenne en charge tout ce qui n’a pas été obtenu pendant l’enfance, ça ne marchera pas non plus.

Le couple devrait devenir « une seule chair » symboliquement, c’est à dire s’aimer, se pardonner ses erreurs respectives, aimer la personne pour ce qu’elle est au fond d’elle, et non pour ce qu’elle nous apporte, devenir un bloc qu’aucune tempête ne peut renverser.

Inévitablement, si les 2 personnes faisant partie du couple appliquent tout simplement cet amour bienveillant, elles s’apporteront l’une et l’autre la joie et le bonheur de vivre à deux, et plus s’il y a des enfants. Ces derniers en profiteront également et auront une vie peut être un peu plus équilibrée que celle que nous avons pu avoir nous-même dans notre enfance, suite aux nombreux divorces, ou conflits récurrents dans le couple parental.

Raison pour laquelle l’adage dit à juste titre : « mariage plus vieux mariage heureux ». Parce qu’une fois passé notre jeunesse tumultueuse et exubérante, nous avons commencé à gérer nos pulsions et comportements inadéquates, et sommes mûrs “en principe” pour faire un choix plus judicieux et correspondant à nos priorités, au lieu de se jeter à corps perdu dans une relation vouée à l’échec.

Dommage qu’à l’heure actuelle, certains “oublient” de devenir adulte et entretiennent cet état d’euphorie propre à l’adolescence même après un âge avancé, changeant de partenaire et ne parvenant jamais à construire une relation stable et enrichissante.