Petit extrait de Thomas Merton “la nuit privée d’étoiles”

Suite aux polémiques concernant Dieu, Sa Volonté, Son Existence même, il m’a paru intéressant de citer un petit extrait des analyses de ce saint homme, étonnement semblables aux miennes et beaucoup d’autres, de tous ceux qui se posent des questions sur le sens profond de la vie.

« Faut-il s’étonner qu’il n’y ait plus de paix dans un monde où tout concourt à élever les jeunes sans aucune discipline morale ou religieuse, sans l’ombre d’une vie intérieure, sans la charité et la foi qui seules peuvent garantir les traités des gouvernements entre eux ?

Des milliers de personnes se prétendant chrétiens ont l’impudence de pleurer et de se lamenter parce que Dieu n’exauce pas leurs prières pour la paix, alors qu’ils négligent Sa Volonté et les plus élémentaires préceptes de la raison et de la prudence, en laissant grandir leurs enfants selon les lois de la jungle !

Le plus grand mal est la corruption de ce qu’il y a de meilleur, la spiritualité est devenue cynisme et légèreté; l’intelligence l’art du sophisme; la dignité et le raffinement un étalage mesquin de vanité; la foi sentimentalité ou athéisme pur. »

« Pourquoi croyons-nous que Dieu nous commande d’aimer nos ennemis, dans son propre intérêt ou dans le nôtre ?

Que retirerait-Il personnellement de l’observation de ce commandement ? Ne nous l’a-t-Il pas plutôt donné pour notre bien ? « 

Que dire de ceux qui tuent, oppriment, imposent leur fanatisme au nom de Dieu ? comment seulement imaginer que Dieu puisse être la cause de ces extrêmes, Lui qui nous demande d’aimer nos ennemis ?

Certaines personnes rejettent Dieu, prenant comme justification ce fanatisme, mais aussi les erreurs de certains chrétiens qui prônent Sa parole sans la mettre en pratique. Rappelons le, que cela Lui rapporte-il, à Lui, le Créateur de l’Univers ?

Mais nous, qu’espérons-nous de cette vie ? Quelle participation donnons-nous au monde, rien que dans notre entourage personnel, afin que les choses aillent mieux ?

Nous qui ne sommes même pas capables parfois d’aimer ceux qui ne sont pas nos ennemis ?