L’Ascension ! pourquoi !

“Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri”
(En rapport avec Corneille, le centurion Romain rempli de foi qui dit à Jésus : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri”.)

Tout homme peut “expérimenter” de manière unique la miséricorde c’est-à-dire l’amour, qui est plus forte que le péché. (Jean-Paul 2)

L’amour que Dieu a pour nous est plus fort que tous les péchés que nous pouvons faire.
Christ est venu offrir sa vie pour cela : nous racheter et nous offrir la possibilité de vivre dans son royaume afin de goûter, enfin, la plénitude de notre vie parfaite d’êtres humains, sans malheurs, sans peurs, sans violences, dans la paix parfaite, la sérénité, et l’amour des uns et des autres. L’amour de Dieu, l’amour de Christ.

Sommes-nous prêts à partager cet amour dans ce monde, et dans celui à venir ? Celui promis par Dieu dès le commencement.

Christ est passé corporellement dans une autre dimension de la réalité où la mort et les dégradations n’ont plus de pouvoir. Il ne sert à rien de scruter le monde matériel pour le trouver, ou, à l’opposer, nier son existence. La présence actuelle de Jésus à la création est de l’ordre de la Foi. Seul l’Esprit Saint, envoyé pour la première fois à la Pentecôte, peut nous mener à la vérité tout entière.

L’ascension de Jésus n’est pas son départ ni une séparation d’avec ses disciples et de son église. L’ascension réalise le salut de l’homme par l’accueil et crée l’espace pour l’œuvre de la foi dans le cœur de l’homme.
L’Esprit promis n’est pas le remplaçant temporaire de Jésus en attendant son  retour en gloire. Jésus demeure au milieu de nous et l’Esprit Saint est révélateur de l’œuvre et de la présence du Seigneur pour nous.
L’ascension du Christ nous mène jusqu’à son accomplissement : le salut offert pour notre humanité.

Lorsque les chrétiens disent ne pas “faire partie du monde”, c’est que leur vocation ne se réalise pas parfaitement en accomplissant seulement nos désirs ou besoins terrestres, mais en nourrissant aussi notre besoin spirituel. Besoin propre à l’homme, contrairement aux animaux.

Jésus a ouvert la porte à tous ceux qui, par Lui, retrouvent la communion avec le Père.

L’ascension de Jésus vers le Père nous a permis d’ouvrir notre esprit, notre cœur et notre intelligence à l’Esprit Saint pour accueillir le don de la Foi en nos cœurs. 

N’est-ce-pas une espérance merveilleuse ?